Les aventures de Laura en Deutschland

 

Mon luxueux palace… ou pas…. 19 octobre, 2011

Classé dans : Mon petit chez moi — louloutelaroussette @ 14:55

C’est l’heure de décrire mon petit chez moi.

J’habite dans une résidence qui s’appelle HaDiKo (et pas Haribo, ça n’a rien à voir, excepté le pays d’origine). Cette résidence est composée de 5 bâtiments : K1, K2, K3, K4 et (suspense) K5 pour un total de 944 chambres. Y a du monde !!!
Chaque étage de chaque bâtiment est ensuite divisé en 3 Flur (couloirs) fermés par des interphones (faut bien être un peu chez soi quand même ^^). Dans chaque Flur, il y a entre 12 et 15 colocataires.

En gros chacun a sa chambre (de l’ordre de 10m²) comprenant un bureau, un lit, une « table de chevet », des étagères, un placard (un peu plus grand que celui du bâtiment A) et un lavabo (eau froide uniquement). Après, il y en a qui ont plus de chance que d’autres et qui ont un dressing, 15 à 18m², des meubles neufs, du parquet… Le luxe quoi… Mais pas pour moi !

Mon luxueux palace... ou pas.... dans Mon petit chez moi dscf8899

 Exemple de chambre luxueuse

Ensuite, on a une grande cuisine pour 13 (à mon Flur) où on a un placard pour 2 et un petit frigo pour trois (vous savez, le petit frigo insa aussi appelé cage à hamster?). Tous les ustensiles et électroménager sont à disposition, y a aussi un petit salon (la cuisine donne sur le salon, un peu comme une cuisine américaine, mais en Allemagne) avec des canap’ et une télé. C’est pas le grand luxe mais ça devrait être viable ^^

Et enfin, il y a deux toilettes, une machine à laver (pratique) et une douche… En prenant 10 à 15min par douche par personne, ça fait (après un calcul très difficile) quand même 3h de temps de douche chaque matin… Heureusement qu’on est que 2 filles à l’étage ^^ Pour l’instant y a pas d’embouteillages donc c’est nickel :)
Bon, faut avouer que même si c’est pas le grand luxe, y a des avantages : on est jamais seul dans cette résidence car il y a toujours quelqu’un à voir, il y a aussi 5 bars (un dans chaque bâtiments) ce qui fait 5 soirées minimum par semaine… Tranquille !!! Et ici, le demi-litre de pina colada ne côute que 4,20€ : si c’est pas magique ça !!!

Et en plus, à vélo, on est juste à 10min du campus (temps moyen pouvant varier en fonction de l’emplacement bâtiment de cours, de l’état de fatigue, du taux d’alcoolémie ou de la force du vent).

Enfin the must, sur 9 ou 10 colocs rencontrés, il n’y a que des allemands : une bonne occasion de s’immerger dans la langue et la culture germanique :)

Comme partout, il y a des bons et des mauvais côtés, mais je suis bien contente d’avoir un logement. Beaucoup n’en ont toujours pas. En effet, avec la réforme du bac à 18 ans (au lieu de 19 pour l’Allemagne) et la fin du service militaire obligatoire, il y a deux années de plus à loger à Karlsruhe que les autres années, autant dire que c’est la galère.

Heureusement, à l’inscription, on nous propose de réserver une chambre en résidence ou en coloc (WG en allemand), ce que j’ai fait par facilité vers le mois de juin-juillet (surtout qu’à ce moment je n’étais pas encore sûre de partir avec un rattrapage en septembre…). Par contre, il faut réserver assez rapidement, le service est assez demandé. Sinon, il y a toujours possibilité de venir chercher une coloc au mois d’août (en septembre/octobre, il faut compter 10 à 15 jours de recherche).

 

 

Si les français pouvaient en prendre de la graine… 12 octobre, 2011

Classé dans : Un autre etat d'esprit — louloutelaroussette @ 18:35

Ahhhhhhhh, l’Allemagne, ce si beau pays où règnent la confiance et le respect.

- ici, les piétons respectent les feux, même s’il n’y a personne (en général).

- ici, les voitures respectent les personnes à vélo, ils les laissent passer, ne les serrent pas contre un mur et ne les klaxonnent pas quand ils sont lents.

- ici, les gens n’attachent pas leur vélo à un poteau, ils mettent juste l’antivol sur la roue (et encore) et le retrouve tous les matins au même endroit.

- ici, les voitures s’arrêtent aux passages piétons, même si le piéton n’est pas engagé.

- ici, quand la séance est finie au cinéma, on ne ressort pas dehors, mais par où on est rentré, on pourrait donc faire plusieurs films d’affilé en en payant un seul.

- ici, les gens dans une queue respectent l’ordre, ils n’essaient pas de doubler.

- ici, on peut laisser son caddie dans un rayon du supermarché avec ses affaires et aller à l’autre bout chercher des patates, personne n’aura touché à nos affaires.

- ici, les magasins ou les bars laissent leurs chaises, leurs objets de décoration dehors la nuit, personne ne les vole…

Pour toutes ces petites choses qui font qu’on est sûr de ne pas être en France, vive l’Allemagne.

 

 

Et la ville?

Classé dans : Karlsruhe — louloutelaroussette @ 18:00

Parlons un peu de cette ville allemande, connue tout d’abord pour son université.

Le campus est divisé en 2 parties, le nord (pour la recherche) et le sud (le reste). La partie sud fait l’angle de deux grandes rues, dont l’une faire office de « périph ». L’autre, grande rue dynamique du centre ville, commence avec de charmants casinos et comme première rue transversale, la ruelle des bordels… On pourrait croire comme ça, que les Allemands sont des gens froids et distants, mais pas tant que ça apparemment… Avis aux intéressés (mais bon, je connais pas les tarifs). Se succèdent ensuite quelques lieux importants comme Karambolage (la boîte la plus proche), les restos/bistrots étudiants (on mange pour – de 5€ avec la boisson^^), les fast-food pour tous les goûts (burger, pizza, kebab, chinois….) avant d’arriver dans le centre proprement dit, où se côtoient les magasins (très important le shopping ! vital même) et tous les petits bars (élément incontournable de la culture allemande ^^).

Le tout quasiment piéton, ce qui rend cette ville très agréable à visiter.

Bon pour l’instant il y a pas mal de travaux donc ça peut être lourd niveau circulation, mais c’est parce qu’ils sont en train de construire un beau métro tout neuf (il y a que des trams, RER; et bus pour l’instant). Mais bon, les allemands sont pas plus pressés dans les travaux que dans les études, le métro ne verra pas le jour avant 2016 (si tout va bien). Autant dire qu’on en profitera pas ^^

Le côté vraiment sympa de la ville, c’est les espaces verts, il y en a beaucoup, et ça rend vraiment la ville plus attractive et jolie avec ses bâtiments bien conservés. Et pour nous, étudiants, le petit plus, c’est que l’université est directement accolée au château et à son parc. Donc jusqu’ici, on a pu passer quelques après-midis affalé dans l’herbe sous un beau soleil…

Et la ville? dans Karlsruhe dscf95181

 

Le bonheur, surtout quand on sait que les Insaliens sont tous en cours…

Mais bon va falloir ranger les sandales, le temps a quelque peu changé depuis 3 jours…. Dommage…

 

 

Mensa (comprendre RU) 2 octobre, 2011

Classé dans : La Mensa — louloutelaroussette @ 19:57

Alors en Allemagne, c’est tout à la carte, autrement dit pas d’abonnement donc pas d’obligation. Just freedom !!!!

On prend son repas au jour le jour, il y a 6 lignes au choix et en plus, c’est pas cher, génial non?

En gros, tu mets des sous-sous sur ta carte étudiant (que nous n’avons pas encore) et après suivant les lignes tu peux avoir entrée-plat-dessert pour 2,40€ sans choix, ou alors tu prends un ligne avec un plat défini (1,80€) et tu rajoutes entrée (0,65€), fruit (0,45€), yaourt, soupe, smoothie…. à la carte quoi !!!

Et en général, on s’en sort à – de 3€ !!! On est presque chez nous :)

Bon pour l’instant ça marche bien parce que les cours n’ont pas repris et que c’est plutôt désert, mais quand 10 000 étudiants (minimum et sans les profs) vont y aller entre 13 et 14h, ça risque de bouchonner… Qui vivra verra.

C’est pour cela que nos tuteurs nous ont fait découvrir les resto étudiants pas chers des alentours où on peut manger entre 3 et 5€ avec la boisson !!! J’adore l’Allemagne…

Eh oui, parce qu’il faut savoir que les Allemands ne boivent pas d’eau en mangeant (ça fait rouiller) voire ne boivent pas du tout. Il n’y a donc pas de fontaine à eau dans la Mensa mais que des distributeurs de soda. Donc bien penser à la bouteille d’eau afin d’éviter une mort lente et douloureuse qu’est la mort par la soif. (y a peut-être un mot pour ça mais je ne le connais pas :s)

Les Allemands sont très friands de bière (ça, merci me direz-vous, vous le saviez déjà) dont celle de base est appelée la Pils (environ 2€ la pinte) mais aussi des Schorle (comprendre un jus de fruit quelconque, le plus souvent pomme avec de l’eau gazeuze). Eh oui, l’eau de base en Allemagne, elle a des bulles !!! Là on ça coince, c’est les Weinschorle, les Allemands osent mélanger du vin avec de l’eau gazeuse. Si, si, je vous jure, et ils n’ont même pas honte…

Petite anecdote au sujet des toilettes de la Mensa ou des autres resto étudiants: dans les toilettes des filles, les distributeurs ne contiennent pas des serviettes ou des tampons, mais des sextoys… Allez comprendre… Entre ça et la rue des bordels, je vais revoir mon opinion concernant les Allemands…

 

 

L’arrivée, la suite… 23 septembre, 2011

Classé dans : L'arrivee — louloutelaroussette @ 17:20

Bon, c’est le matin et je dois voir le régisseur à 8h pour ma chambre. Scoop, je trouve le régisseur du premier coup. Trop bien… Mais pour avoir une chambre, je dois trouver un étudiant qui est sensé me dire quelle est ma chambre. Après un réveil brutal, l’étudiant donne un nouveau numéro de chambre que le régisseur ne comprend pas et me dit donc que cette chambre aussi est prise. Je retourne donc chez l’étudiant qui décide de descendre jusqu’au bureau de Régis pour être enfin tranquille !! Tout le monde s’explique et on me donne enfin ma chambre… Pas trop tôt !!

Le régisseur m’explique ensuite qui aller voir pour savoir où est ma voiture (snif, ma tuture). C’est quelqu’un du HaDiKo, donc sûrement un étudiant, mais il n’est pas là (ça commence bien). Je pars donc pour aller faire l’inscription prévue à 9h. Tous se passe bien, c’est plus facile quand une française te traduit les formulaires ^^ .

Après 1h de paperasse, tout est bouclé,  je pars donc en direction de la banque pour aller ouvrir un compte. Je retrouve des tuteurs et leur explique ma situation (pour la voiture) et un des tuteurs (français mais ne voulant parler que allemand) me dit que ça lui est arrivé et propose de m’accompagner à la police pour vérifier qu’elle est bien à la fourrière.Mon sauveur !

Heureusement qu’il était là car expliquer en allemand que ma voiture a peut-être été emmenée à la fourrière, c’était pas gagné. ^^ Elle est effectivement là-bas et Matthieu (le tuteur) m’y emmène avec sa voiture (heureusement car il n’y a ni bus ni tram pour y aller ; c’est bien fait les transports allemands, mais faut pas trop en demander), après avoir retiré des sous sous pour l’amende (235€, enjoy your stay in Germany !).

Mais bon, l’essentiel de la journée : j’ai une chambre et toujours ma voiture :)

 

 

Une arrivée mouvementée

Classé dans : L'arrivee — louloutelaroussette @ 17:18

Le grand jour est arrivé : nous sommes le19 septembre et je prends donc la route de l’Allemagne, sous la pluie natürlich !!!

Arrivée sans trop d’encombres 4h plus tard (merci le GPS) et sans la pluie, bon début.

Par contre, si le KIT pouvait apprendre à faire des panneaux pour préciser où est le bureau d’accueil des étudiants étrangers, ça serait plutôt pas mal. Parce que quand t’arrives sans plan ni rien et que tu vois des milliers (j’exagère un peu) de bâtiments sans nom, c’est pas évident.

Enfin, heureusement qu’il y a de gentils étudiants ERASMUS pour renseigner ^^

Je finis par trouver le bureau où on nous explique où sont nos quartiers de luxe (comprendre une chambre type bâtiment A mais sans la cuisine ni la douche).  Le problème, c’est qu’il faut attendre que le régisseur ait fini sa pause pour pouvoir prendre la chambre (donc après 15h).

On attend la réunion d’informations où on récupère quelques infos (normal), un plan et où on peut s’inscrire à quelques activités (je vous dis pas le temps d’attente avec 200 étrangers dans un minuscule couloir). Sinon les français rachètent les ERASMUS !!! (bon y a aussi des espagnols mais les Français sont partout).

Une fois que c’est fait, on se pose dehors entre franco-français (ça rassure au début dans un pays étranger ^^). Enfin il est 15h, on va avec un autre français (David) vers HaDiKo (notre résidence). Il est 15h30, les 4 régisseurs des 5 bâtiments devraient tous être au poste mais c’est le no man’s land. Commencent alors de longues pérégrinations entre leurs loges et leur bâtiment de « détente ». Deux heures après, étant toujours seuls au monde, on essaie tous les numéros de téléphone inscrits sur les panneaux d’affichage. On a la chance de dénicher une madame pour nous aider. Ouf, on ne dormira pas dehors !!!

Malheureusement ses clés n’ouvrent pas les loges de nos bâtiments, elle appelle alors 2 jeunes (étudiants ?) qui ont aussi des clés. Après il a fallu trouver des chambres où il n’y a personne dedans, c’est mieux quand même. Ma chambre étant déjà occupée, on m’en donne une autre juste pour la nuit. (qui c’est qui va bouger tous ses sacs deux jours de suite? C’est bibi).

On a juste le temps de décharger qu’il est déjà 17h50 et il y a bien 15min de marche jusqu’à la réception (à 18h, of course). Je laisse donc ma voiture là où elle est, c’est-à-dire sur un parking privé de la résidence et payant (ça on l’apprend sur des panneaux dans les résidences parce que il n’y a rien d’indiqué sur le parking).

Petite réception d’accueil où on comprend plus ou moins bien les interlocuteurs puis nous sommes dispatchés en groupes de 15-20 personnes menés par 3 tuteurs pour notre « semaine d’inté. » Let’s the show begin.

C’est maintenant le temps de faire connaissance avec de petits jeux (et bien sûr, la bière) puis de s’installer dans un bar afin de discuter tranquillement (autour d’une bière, what else?).

C’est ensuite l’heure du retour où je rentre avec un espagnol très sympathique habitant aussi au HaDiKo. Après quelques détours pour éviter les rues non éclairées et tout en parlant anglais, nous arrivons à destination. C’est là que je découvre avec stupeur que ma voiture n’est plus là et qu’il n’y a même pas un mot ou quoi que ce soit. Il est 0h30, tout est fermé, je n’ai plus qu’à aller me coucher … mais entre l’angoisse pour ma tuture et 4 françaises chantant à tue-tête le best of des chansons françaises ( traduire : « ma meilleure amie » de Lorie pour les incultes, « ma philosophie » d’Amel Bent », et j’en passe et des meilleures, du grand art quoi) le sommeil est lent, très lent à venir.

En conclusion : l’année en Allemagne commence bien !!!

 

 

Bonjour bonjour !!! 18 septembre, 2011

Classé dans : Accueil — louloutelaroussette @ 18:13

Bon ben voilà, la veille du départ est arrivée : je vais me retrouver dans un pays de fous (l’Allemagne) avec des gens parlant une langue affreuse (il paraît) et qui passent leur temps à boire de la bière (très réputée d’ailleurs).

Je vais essayer de vous raconter des petites anecdotes, de vous décrire tout (ou pas) ce qui se passe dans ma nouvelle petite vie.

Bon, en même temps je suis une quiche en informatique donc faudra pas trop m’en demander ^^

(pis y a aussi le fait que je suis en ERASMUS ce qui veut dire fêtes et sorties à gogo ! mais ça faut pas le dire, chuuuuuuut… en + ça se trouve c’est même pas vrai)

(mais faudrait quand même vérifier cette rumeur, histoire de ne pas rester sur des préjugés… emoticone )

Je vous laisse visiter,

A+

Laura

 

123
 
 

L'aventure commence à ... |
Notre coupe du Monde de Rug... |
voyage de noces de 2 ans a ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tourismemedicallebanon
| 3 voyageurs en Australie
| incasroots