Les aventures de Laura en Deutschland

 

Berlin, la suite 22 janvier, 2012

Classé dans : Voyage voyage — louloutelaroussette @ 12:17

Jour 2 :

Réveil 7h30 (à peu près, il y a 6 filles pour la douche…) et petit déj (vive les buffets allemands avec brötchen-saucisse-fromage-jambon….) et départ pour un petit tour de Berlin en bateau (le fleuve, c’est la Spree pour les incultes !) : le tour aurait pu être intéressant s’il n’y avait pas eu de la buée sur les vitres et si les autres ERASMUS (dont espagnols) n’avaient pas parlé si fort (commentaires peu audibles). Débarquement vers 12h30 et notre groupe de 5 françaises se dirige vers un lieu pour se sustenter. (les autres ayant des visites prévues dans l’après-midi). On passe un des meilleurs curry wurst de la ville (mais il fallait manger debout et dans le froid, argh) pour s’arrêter dans un resto végétarien très sympathique et goûtu :)

 

Berlin, la suite dans Voyage voyage DSCF9861-225x300

Belle église inconnue

Nous passons ensuite dans la rue bohème avant d’entrer dans un petit marché couvert (on n’a rien goûté, ou presque). On a ensuite visité une église inconnue mais super belle : on a pu monter à l’étage, regarder par la rosace, s’assoir sur le banc de l’orgue (on n’a pas osé jouer quand même).

 

mur-2-300x158 dans Voyage voyage

Un bout du mur

Puis direction le mur de Berlin pour 1,3km de dessins, peintures et citations… Un bout d’histoire à voir. Puis la East Side Gallery (nom du mur) se termine (c’est pas tout mais il fait froid) et direction le centre ville. On découvre le Check Point Charlie, un des endroits où l’on pouvait passer de Berlin est à Berlin ouest pendant la guerre froide. Il reste la photo de deux officiers (un allemand et un américain) et un baraquement (là où les visas étaient contrôlés).

check-point-300x225

                                                                          Check Point Charlie

 

On remonte la französiche Strasse jusqu’au magasin Ritter où il y a une petite expo sur la chocolat, un atelier création (on peut créer sa plaquette de bout en bout pour 4€ au lieux de 80 centimes pour les « classiques »), un salon de thé et le magasin en lui même (il y a largement de quoi faire tourner la tête aux gourmandes que nous sommes).

Après s’être baladées dans les rues de luxe, nos françaises (on n’est plus que 3) décident de s’arrêter dans un café pour se réchauffer autour d’un cappuccino  et manger un petit muffin (dans un Starbucks, c’est une honte de faire ça à Berlin mais il n’y avait pas beaucoup le choix dans ce quartier chic).

On décide d’aller visiter un coin de la ville encore inconnu où se situe le deuxième meilleur Currywurst de la ville. Le quartier est sympa avec de beaux monuments sans nom (ce n’est pas la synagogue), un petit parc illuminé, des petites rues sympathiques, un château d’eau habité… Après ce petit tour, on arrive à 20h15 devant le currywurst pour s’apercevoir qu’il fermait à 20h, échec…. C’est pas grave, direction le marché de Noël pour déguster une Currywurst, qui, même si elle n’est pas la meilleure, reste très acceptable. Retour à l’auberge de jeunesse afin de se réchauffer (oh quelle joie cette douche brûlante) avant d’aller encore une fois en boîte.

Cette fois c’est un vrai club, avec 3 salles dont une énorme (c’est la seule ambiance qui valait le coup d’ailleurs) où quasi tout le bus se retrouve pour se déhancher sur le dance-floor. Puis le club ferme, il paraît que c’est l’heure de renter, il est 6h3O. Timing parfait puisque le petit-déj commence à 7h à l’hôtel (on n’est pas fatigué !).

 

IMG_66491-1024x768
Les warriors qui sont restés jusqu’au bout

 

Je pourrais mettre Jour 3 mais on n’est pas demain puisqu’on a pas dormi ^^

Après un petit déj et une douche rapide, nous voilà reparties (plus que 2) jusqu’au château de Charlottenburg que l’on a juste le temps d’apercevoir avant de repartir pour l’hôtel pour arriver à l’heure (ou presque) pour le rendez-vous. Il est maintenant temps d’aller visiter le musée dédié à la mémoire des personnes ayant été déportées dans les camps. Le musée est vraiment bien fait, retrace l’histoire, donne quelques témoignages, des vidéos ou archives. Dommage que la fatigue et la quantité de choses à lire nous aient un peu pesés.

C’est bientôt l’heure du retour, il nous reste un dernier repas apprécié dans un super resto mexicain. C’était super bon mais aussi très copieux, heureusement, je vais avoir le temps de digérer dans le bus.

Il est 15h, direction Karlsruhe, le bus est bien silencieux…. Arrivée 0h, qui a cours à 8h demain? Pas moi….

 

 

 

Berlin, Berlin, wir fahren nach Berlin

Classé dans : Voyage voyage — louloutelaroussette @ 11:44

Le « BdE » du KIT propose au cours de l’année aux ERASMUS quelques excursions à des tarifs réduits, qu’ils organisent eux-mêmes (aussi pour en profiter ^^). Nous voilà donc partis le 8 décembre dans la nuit pour la capitale (il faut quand même 25 accompagnateurs allemands pour 50 ERASMUS, ça c’est de l’organisation ^^).

Jour 1 :

Départ vers 1h du matin (c’est donc déjà le vendredi 9) sous la douce mélodie de Berlin, Berlin, wir fahren nach Berlin : imaginez cette phrase chantée par une quinzaine d’allemands d’1m80 (avec un coffre allant de paire avec la carrure) à la voix mélodieuse (l’allemand quoi…) et avec une ardeur digne des plus grands supporters de foot (très apprécié en Allemagne) et vous aurez une idée de ce qu’on a subi au départ (et au réveil aussi, dur …) !!!

Le truc sympa, c’est qu’ils nous offrent un petit shot (liqueur aromatisée aux fruits) très sympathique avant de nous laisser dormir jusqu’à la prochaine pause… Petite surprise d’ailleurs, les toilettes sur les aires d’autoroute sont payantes (mais elles donnent droit à une réduction sur les cafés et petits gâteaux). N’empêche je trouve ça scandaleux (en France elles sont tout aussi propres, et gratuites (mais c’est l’autoroute qui est payante, lol) ).

Bref, après deux pauses, on arrive vers 10h à Berlin mais il nous faudra encore 1h pour traverser la ville jusqu’à notre auberge de jeunesse. C’est le moment de faire des groupes pour les chambres puis pour les visites (grâce à l’organisation allemande, ça n’a pris que 2h… et sans s’installer dans les chambres en +).

 

Berlin, Berlin, wir fahren nach Berlin dans Voyage voyage reichstag-225x300

Le Reichstag

C’est parti !!! Après un repas typique dans un centre commercial (comprendre nouilles chinoises ou McDo pour d’autres), nous arrivons au Reichstag (Parlement allemand) où nous faisons la visite de la coupole. A part le froid (tout est ouvert et il ne fait pas loin de 0°C alors qu’il n’est que 14h), la visite est intéressante et on a une belle vue sur la ville par un soleil quasi-couchant (à 14h, c’est fou le décalage qu’il y a par rapport à Karlsruhe !!!).

On continue la visite à pied (= dans le froid) par petits groupes avec la Brandenburger Tor (on a appris que la famille royale passait par le passage du milieu, les nobles par les deux plus petits passage à côté et le reste de la populace par les toutes petites portes extérieures. Bien entendu, nous ne sommes passées que par celle du milieu !), le monument commémoratif à l’Holocauste (avec le musée dessous), les rues luxueuses, comme la rue Unter den Linden (derrière la porte de Brandebourg), piétonne avec plein de gens déguisés où il faut payer pour prendre des photos avec (et aussi des ambassades, l’équivalent du Ritz, les magasins de luxe…) ou la französische Strasse (mais non, on n’est pas chauvin) avec le fameux magasin Ritter (chocolat allemand, n’est-ce pas Flavie?)… Tout le centre est illuminé, avec des beaux bâtiments, et des rues assez larges. C’est très joli. Par contre, ils font payer l’entrée d’un des marchés de Noël (scandale !!!). On s’arrêtera donc un peu plus loin (en face de l’île aux musées) pour un vin chaud.

C’est maintenant l’heure de rentrer à l’hôtel prendre une bonne douche chaude (j’ai failli perdre un doigt tellement il était gelé !!! ou presque) avant d’aller voir une pièce de théâtre : der Besuch der alten Dame (un classique allemand) assez peu compréhensible : sur 5 françaises, on a presque compris 5 choses différentes, mais l’essentiel était tout de même là (ouf). Il nous faut maintenant retrouver le reste des voyageurs, déjà installés dans une brasserie bien typique (serveuses en costumes et allemands chantant à tue-tête ^^) et bien chère (qui a proposé d’aller acheter un doner au kebab du coin?).

 

tor-1024x768 dans Voyage voyage
La Brandenburger Tor

Les allemands veulent ensuite nous amener en boîte, le problème, c’est qu’on fait pas rentrer un groupe de 75 personnes comme ça…. On se sépare donc et au bout d’1h30, on se retrouve à être une petite quinzaine d’ERASMUS (dont 12 français à peu près) dans un bar-boîte sympathique. Une grosse journée se termine (il est à peu près 4h du mat).

 

 

 

Retour en France 11 janvier, 2012

Classé dans : Non classé — louloutelaroussette @ 10:28

Bonjour, bonjour !!!

 

Je vous souhaite à tous une très bonne et heureuse année 2012, en espérant que la fin du monde n’ait pas lieu en décembre ^^

Après 15 jours en France pour profiter des fêtes de fin d’année, d’un court retour sur le campus, et d’une immersion complète dans la langue française,  me voilà de retour en Allemagne. (ça va, je comprends encore un peu l’allemand, j’ai pas tout perdu, ouf !!!)

Au programme : encore 5 semaines de cours avant la période des exams (avec une petite coupure au gala quand même). Il me restera ensuite 6-7 semaine sans cours pour passer mes 6 oraux avant de profiter de mes 15 jours de vacances en avril (ça sent un petit retour à Lyon, ça).

Tout ça pour dire que mon deuxième semestre commence le 16 avril, ça fait bizarre, non? Et je n’ai donc pas cours du 10 février au 16 avril; même s’il y a les exams entre temps, ça fait plaisir !!! Je ne vais pas être obligée de bosser 12h par jour pendant 1 semaine pour tenter de décrocher la moyenne… C’est beau la vie !

Bon courage à tous pour vos partiels et exams,

à la prochaine !!!!

Laura

 

 

 

Petite visite à Ettlingen 7 décembre, 2011

Classé dans : Voyage voyage — louloutelaroussette @ 20:13

Comme je l’ai déjà expliqué un peu plus tôt, on profite des week-ends et des vendredis aprem (quand il fait beau, c’est-à-dire jusque début décembre) pour visiter la région…

Première petite visite de l’année : Ettlingen (le 21 octobre).

Petite visite à Ettlingen dans Voyage voyage DSC05206-300x225

Petit parc derrière la gare

 

Ettlingen est une petite ville à une vingtaine de minutes de Karlsruhe. Il y a un petit parc juste derrière la gare avec des fontaines, des statues, dont une avec des miroirs mobiles qui fait des beaux effets de lumière et de couleurs avec un si beau soleil.

Ensuite de petites rues pavées amènent dans le centre où se trouvent quelques grandes maisons à colombages, des petites places avec des statues colorées ou des fontaines rigolotes (il faut dire qu’on s’amuse avec un rien, à notre âge…).

La ville est coupée en deux par une petite rivière comptant quelques ponts en bois et bordée par des saules. Par contre, il y a une petite particularité ici, c’est qu’ils font des franges aux saules pleureurs, voyez-vous mêmes :

DSCF9335-150x112 dans Voyage voyageC’est quand même triste un saule scalpé, non? On ne peut pas se cacher dessous ni jouer à grand-mère feuillage, snif…

A part ça, Ettlingen est vraiment un petit village sympa où passer l’aprem : tout y est rassemblé pour passer un bon moment :

 

Le Eis-Café Pierod pour combler toutes nos envies              De quoi retrouver nos origines les plus primaires,                   Se faire de nouveaux amis, pour la vie

bref, faire les pitres ^^

DSC05235-300x225           DSC05247-300x225                DSCF9360-225x300

Ettligen, c’est tout ce que j’aime !

 

 

 

 

Weihnachtsmarkt in Deutschland

Classé dans : marchés de Noël — louloutelaroussette @ 14:38

En Allemagne, les marchés de Noël sont au moins aussi populaires que dans le Nord-Est de la France et sont donc très attendus. En bonnes françaises que nous sommes, le premier décembre n’est pas encore arrivé que nous avons déjà visité 2 ou 3 marchés.

Ah l’ambiance de Noël incarnée avec les petites maisons en bois, les guirlandes scintillant dans la nuit, le froid (à peine inférieur à 10°pour l’instant), la neige (ah non, pas encore mais ça va venir…), l’odeur du vin chaud, des crêpes-gauffres-saucisses et toutes ces bonnes choses diététiques que l’on trouve sur les marchés de Noël.

On pourrait presque se croire en France, presque. Ici, il y a une majorité de stands de nourriture et boissons, les fabrications artisanales ne sont pas si présentes.

Ici, le vin chaud, c’est juste du vin chaud (pas d’épices ni rien, snif) mais il y en a des dizaines de sortes (avec du vin de cerise, du vin de base, du vin de framboise, avec de la bière, avec du jus de raisin et j’en passe et des meilleurs ^^).

Bon c’est l’impression générale qui en est ressortie mais je vais détailler les quelques marchés déjà faits.

Landau : 1er marché de Noël de l’année, le 25 novembre.

Bon, premier échec, il aurait fallu choisir la destination avant d’aller à la gare et donc de vérifier le trajet et les horaires, ça nous aurait éviter 2h de trajet au lieu de 45min mais qu’importe. A l’arrivée dans la ville, nous étions un peu pressés ( eh oui, -és car aujourd’hui, il y avait un mec avec nous !!!) d’arriver sur le marché et de manger un petit quelque chose et nous n’avons pas fait très attention aux bâtiments. Néanmoins la ville semble sympathique avec quelques beaux monuments éclairés et un joli centre piéton illuminé. On arrive (enfin) sur la place du marché où se mélangent musique de Noël et odeurs de nourriture parmi les rires quelque peu gutturaux des Allemands. Le marché est mignon mais on est arrivé à la fin et la plupart des artisans étaient déjà fermés, tant pis on se contentera d’un repas « typisch » : currywurst avec frites (saucisse-frites avec sauce tomate au curry) puis crêpe (oui c’est français) à la marzipan (ça c’est allemand, massepain en français, équivaut à de la pâte d’amande) : délicieux !!!

Bonn : marché de Noël visité le 26 novembre

Le marché de Noël est cette fois-ci au moins 5 fois plus grand que celui de Landau, il y a donc plus de choix mais aussi beaucoup plus de magasins vendant la même chose, que ça soit la nourriture (crêpes, patates au four (c’était bon!), lebkuchen (spécialité allemande pour Noël), saucisses, vin chaud, …) ou les fabrications artisanales (objets et décoration en bois, colliers, bougeoirs et décorations de Noël…) mais on a vraiment l’impression d’être dans un village dans la ville. C’est assez mignon mais aussi très peuplé. Eh oui, il n’y a pas que des avantages dans les grandes villes !

Karlsruhe : marché de Noël vu plusieurs fois ^^

L’inconvénient de ce marché c’est qu’il est essentiellement concentré sur la place centrale (là où passent tous les trams et RER) donc la circulation y est assez acrobatique ^^

Sinon la place où il y a la patinoire est magnifique : il n’y pas pas beaucoup de petites cabanes mais toute la place est éclairée d’étoiles, de pyramides et de sapins argentés, c’est vraiment splendide. Il y a aussi un peu moins de monde que sur la place principale, ce qui aide à profiter du spectacle.

Maulbronn : marché de Noël fait le 4 décembre

C’est le must du must des marchés pour l’instant : si vous voulez vraiment vous sentir dans un petit marché typique, dans une ambiance chaleureuse et conviviale dans un lieu historique et avec des vraies spécialités/fabrications artisanales, Maulbronn est la destination idéale.

Par contre le marché de Noël n’a lieu qu’un w-e de décembre, attention à ne pas le louper, ce serait dommage. On a commencé par visiter le monastère, l’attraction phare de ce village. Déjà il vaut le détour à lui tout seul car il est très bien conservé malgré le départ des moines des siècles auparavant. Le monastère donne sur la place du village où se trouvent de vieux bâtiments à colombage ou en brique abritant autrefois le boulanger, le maréchal-ferrant, les écuries… On se croirait presque revenu quelques centaines d’années en arrière.

Sur cette belle petite (pas si petite que ça) place avait donc lieu le w-e dernier, le marché de Noël. Entre les chœurs de Noël, les repas typiques : baumkuchen (sorte de gâteau à la broche allemand), champignons frais à la crème (miammmmmmmmmm), langos (sorte de gros beignet frit qu’on accompagne avec du fromage-oignon-jambon ou nutella/sucre-cannelle…) que l’on trouve sur beaucoup de marché, des petits pains fourré d’ingrédients mystères ou encore des saumons entiers cuits au feu de bois devant nous, et les belles fabrications artisanales, Noël semble vraiment proche. Le temps est là pour nous rappeler que l’hiver est là avec un froid hivernale (le pire c’est dans le monastère) et une bruine de temps en temps.

 

 

Heidelberg 2 décembre, 2011

Classé dans : Voyage voyage — louloutelaroussette @ 20:07

Je continue de présenter les quelques villes des environs. Il s’agit ici d’Heidelberg, ville située à 45min au nord de Karlsruhe. Outre sa très vieille université (créée en 1386), la ville est surtout connue pour avoir inspiré les plus grands poètes romantiques, à commencer par Victor Hugo.

Heidelberg dans Voyage voyage DSC00873-300x297

"petite" maison typique

 

  C’est une ville plutôt agréable avec un centre-ville essentiellement piéton et ses maisons aux façades en briques ou à colombages, leurs petites tours sur le flanc de la colline.

   Sur la colline se trouve le château d’Heidelberg, très agréable à visiter (avec audioguide pour les petites anecdotes) sans oublier l’immense parc, magnifique dans ses couleurs automnales. La visite n’est pas très longue mais permet de comprendre l’histoire du château, de ses façades et aussi de voir les tonneaux qui servaient à récolter l’impôt (ici, on prélevait du vin, pas du sel ^^). Il faut savoir que tous les paysans donnaient une partie de leur vin comme paiement et que tous ces « dons » étaient conservés dans un seul tonneau (contenance 228 m3, il y avait de quoi faire ^^) et que le vin ainsi obtenu était ensuite servi à table tous les jours au château (je vous dis pas l’état des foies de la noblesse !!) .

 

DSC00877-300x199 dans Voyage voyage

Vue du château depuis le parc

 

 

En Allemagne, la préservation des monuments historiques ne se fait pas de la même manière qu’en France. En France, si on trouve un nouveau monument, on va le déblayer, le restaurer et l’aménager pour pouvoir en faire un lieu de visite, de culture. Ici, on va plutôt avoir tendance à délimiter un périmètre autour du monument et à ne pas le  modifier plus que nécessaire. Le château est donc en ruine depuis les bombardements du XVII e siècle. Il a été partiellement restauré et juste aménagé avec de permettre les visites mais pas plus. De même pour les jardins, autrefois de beaux jardins à la françaises, il ne reste que quelques allées et des   fontaines en ruines.

 

 


DSC00917-1024x715

Vue de la ville depuis le parc du château

De l’autre côté du fleuve, le Neckar, il y a une jolie promenade à faire, appelée « chemins des philosophes ». Apparemment, les philosophes de l’époque étaient aussi sportifs à leurs heures perdues puisqu’avant d’atteindre le plat chemin dominant la ville et le fleuve, il faut monter, des marches, puis monter tout court avant de monter des marches et ainsi de suite… A éviter en fin de journée si vous avez déjà crapahuté jusqu’au château et visité le centre-ville en long, en large et en travers.

La balade vaut quand même le coup d’oeil pour les courageux !!! La vue sur la ville et le château y est vraiment magnifique (surtout quand le soleil se couche).

 

 

Préjugés? 9 novembre, 2011

Classé dans : surprise au quotidien — louloutelaroussette @ 10:40

L’Allemagne est à priori un pays plus religieux que la France donc peut-être un peu plus « conservateur », les Allemands sont réputés être plutôt froids, distants.

Et pourtant, quand on voit leur manière de s’habiller, on pourrait se poser des questions… Ici, un legging c’est comme un pantalon, pas besoin de mettre une tunique ou une robe par-dessus. Ici, un pantalon militaire peut accompagner un petit haut panthère (très apprécié apparemment). Ici chacun s’habille comme il le souhaite, sans que les gens portent un jugement quelconque dans la rue. Pourtant, il y aurait de quoi être choqué. Je ne vous parle même pas des coiffures où couleurs électriques se mêlent à des crêtes étonnantes juste à côté d’une tresse ou d’un crâne rasé…

Et il n’y a pas que ça… Outre les distributeurs à sextoys dans tous (ou presque) les toilettes des restos (U ou bars, cafés, bistrots….), ils ne font preuve d’aucune pudeur, que ça soit dans les vestiaires, saunas ou thermes. La rue des bordels est en face de l’Université et dans une rue perpendiculaire à LA rue commerçante de Karlsruhe. Rue où il existe un peu plus loin un ou deux clubs libertins, ou même « Erotik ».

Pour finir, quoi de plus gourmand comme cadeaux que des chocolats? Chocolats par ailleurs plutôt suggestifs, comme vous pouvez le voir.

 

Préjugés? dans surprise au quotidien img20111022120332img20111022120326 dans surprise au quotidien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
ksjdfffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff
Comme quoi, les « chauds lapins » (je ne sais pas comment dire ça autrement) ne sont pas toujours ceux qu’on croit… Les apparences sont parfois trompeuses. Je crois que depuis le début, ma vision des Allemands a quelque peu évolué….

 

 

Baden-Baden : la ville du luxe 31 octobre, 2011

Classé dans : Voyage voyage — louloutelaroussette @ 11:00

Eh oui, pour occuper nos week-ends et/ou journées sans cours (ça existe !!!), on a décidé de visiter la région (et plus si affinités mais après faut prévoir 2 jours entiers et on est pas encore assez organisé^^).

Pour commencer : Baden-Baden, ville d’environ 30000 habitants (sans les touristes) située à 45min au sud de Karlsruhe. Cette charmante petite ville doit sa renommée à un Français nommé Jacques Bénazet qui a commencé à gérer le casino en 1838. Ses idées et sa volonté ont permis à Baden-Baden de connaître un essor incroyable au début du XXe siècle. Outre un casino luxueux, il a eu l’idée de créer un théâtre, des salles de concerts, une église afin d’attirer les gens, non pas juste avec les jeux mais aussi par le divertissement et la culture.

Il ne faut pas oublier que Baden-Baden est avant tout une ville thermale où se côtoient deux institutions : Friedrichsbad, thermes ayant gardé l’esprit d’antan, tant pas les bâtiments que par les bassins, et Caracalla, thermes entièrement modernes, plus dédiés au divertissement et aux soins.

Entre le casino et les thermes, s’est donc construit une ville touristique et luxueuse : de beaux bâtiments avec des rues pavées au milieu des magasins hors de prix dans la grande rue. Néanmoins, le centre-ville est sympathique, essentiellement piéton avec de petits magasins et cafés très abordables, sans oublier un petit resto fort sympathique et savoureux (ils ont aussi une pâtisserie-chocolaterie très alléchante :p qui a dit que nous étions 4 gourmandes?).

La journée a commencé avec la visite du casino, assez intéressante bien que courte. Rendez-vous pris en juin, quand on aura toutes l’âge requis (21 ans), afin d’entrer en robe de coktail dans ce lieu de luxe et de divertissement. Faut bien le faire au moins une fois dans sa vie !!!

 

Baden-Baden : la ville du luxe dans Voyage voyage dscf9439

 

Ensuite petite pause gourmande avant de faire une visite de la ville (intéressante mais pas incontournable). On a ensuite assister à un concert dans la salle du casino (moi, 2 fois à un concert, en 2 week-ends… je dois être malade). Nous sommes ensuite retournées dans le centre dans un petit café recommandé où nous avons pu tester le Neuer Wein avec le Zwiebel Kuchen, c’est-à-dire le vin nouveau, avec un fort goût de raisin et une bonne dose d’alcool, et le typique gâteau aux oignons (c’est plus une tarte d’ailleurs). Le tout n’est pas mauvais, et ça permet de changer des saucisses et des patates (j’exagère, j’ai pas encore mangé de saucisses de mémoire^^).

A côté du casino et du théâtre se trouve un joli parc avec un petit ruisseau où beaucoup aiment se balader. Endroit très calme et agréable dès que le soleil est au rendez-vous (penser à prendre les gants et grosses écharpes quand il gèle ^^).

Dès qu’il pleut, on saura où passer notre week-end : entre les thermes et le petit café, un petit aprem détente en perspective :)

Heureusement qu’on peut y aller gratuitement en train, ça amortit le coût des thermes (23€ les 3h) ^^ Prévoir le budget si vous voulez vous faire pouponner : la liste de soins est impressionnante et certains montent à 325€ pour 4h de soins… Mais vous le valez bien :)

Ah, petit nota bene, en Allemagne, les gens ne sont pas très pudiques, c’est-à-dire que dans les sauna, thermes, piscines (sur les heures nudistes), tout le monde est à poil, en général c’est mixte et sans complexe. Ca fait tout de même bizarre en sortant du trampoline quand toutes les filles se déshabillent et te parlent avant d’aller se doucher toutes ensemble… C’est un autre état d’esprit, avis aux amateurs…

 

 

 

L’Uni en Allemagne 24 octobre, 2011

Classé dans : La rentree — louloutelaroussette @ 19:27

Alors en Allemagne, la rentrée, c’est vraiment pas comme en France. Déjà en Allemagne, il n’y a que des facs (sauf pour les métiers dits techniques comme coiffeur, boulanger, etc…) où toutes les spécialités sont possibles (Archi, Méca, Info, Sciences Po, Physique, ….) ce qui donne des campus un peu plus grands qu’en France !!!

Au campus Süd (tout sauf recherche), il y a à peu près 20 000 étudiants!!! Autant dire qu’ici, l’INSA ne rachète pas tout…

Sinon, la rentrée proprement dite a lieu le le 17 octobre (autrement dit 1 mois après l’INSA) et elle dure plusieurs semaines. En effet, les étudiants ont ici la possibilité de tester les cours pendant 2 à 3 semaines. On voit donc des gens débarquer ou sortir de cours à n’importe quel moment, soit pour en voir un autre, soit parce que le précédent était pourri. Sans compter que les O-Phase des spécialités ont parfois lieu pendant la première semaine de cours : certains cours sont annulés (sans prévenir bien sûr) et certains refont leur intro deux semaines de suite pour ne pas perdre les petits retardataires.

Certains en profitent pour prendre une semaine de vacances en plus (ça serait dommage de ne pas en profiter) à Istanbul par exemple. D’autres profs demandent même quels élèves seront présent lundi 31 octobre (eh oui, à peine la rentrée faîte qu’on peut se faire un petit pont bien sympa…), faudrait pas se déplacer pour rien quand même…

Bon sinon c’est pas mal, ça permet de découvrir que des cours aux titres alléchants se révèlent étonnement soporifiques/inutiles ou que d’autres avec un nom à dormir debout ne sont pas si terrifiants… Enfin, mon emploi du temps est presque définitif et je n’ai que 2 matières avec TD… mais comment vais-je bosser? Non, apparemment les exos, ça ne vaut rien ici, seuls les cours ont grâce aux yeux des profs (et des crédits ECTS). 

Enfin bon, ma deuxième semaine de cours a commencé, plus que 13 avant la fin des cours. En Allemagne, un semestre comprend 3 mois et demi – 4 mois de cours puis 2 mois sans rien afin de passer les exams. On a donc le temps de réviser (voire de viser tout court) surtout en sachant qu’un Allemand moyen a rarement plus de 5 exams à passer (et pour lui, c’est déjà beaucoup). J’espère donc pouvoir prendre au minimum deux semaines de vacances. (Pour les Insaliens qui n’ont pas fait le rapprochement, entre vos vacances de février et celles de Pâques, on n’a pas cours ^^).

Ah, petite particularité par rapport à la France, ici la plupart des exams se passent à l’oral et ne durent que 20-30min, c’est un plus pour les ERASMUS (on peut dire quand on n’a rien compris ^^). Et si on prend deux cours qui se suivent sur les 2 semestres, on a la possibilité de passer les 2 exams ensemble à la fin du semestre d’été (un exam pour le double de crédits ^^).

En conclusion, c’est vraiment les cours et les exams à la carte (on demande un entretien quand ça nous arrange) :)

(le tout avec à peu près 18h de cours pour 36 crédits ECTS !)

 

 

 

Autrement dit l’inté 20 octobre, 2011

Classé dans : O-phase — louloutelaroussette @ 19:02

Cela fait maintenant un mois que je suis à Karlsruhe, et la véritable rentrée scolaire commence à peine…. Qu’ai-je bien pu faire pendant ces 4 semaines?

Tout d’abord, la réunion d’accueil des Erasmus (environ 200 étudiants) est fixée au lundi soir. C’est aussi à ce moment-là que débute la O-phase : nous sommes répartis en groupes d’une douzaine d’étudiants avec 3 tuteurs par groupe (les tuteurs étant des étudiants ayant étudié à KIT, que ce soit juste pour un an, pour toutes leurs études). Après la réunion (passionnante, comme il se doit) c’est le moment de faire connaissance avec quelques jeux de mémoire, speed dating, et tout cela une bière à la main. Tous les Eramsus se retrouvent ensuite dans un bar de la ville pour discuter, et boire un verre ^^ c’est ce qu’on appelle une Stammtisch, ce qui a lieu tous les mardis soirs de l’année, à chaque fois dans un bar différent… (c’est pour pouvoir comparer).

Pour le reste de la semaine, différentes activités sont proposées : inscription à l’université (obligatoire celle-là), ouverture d’un compte en banque, visite d’une brasserie, visite d’Heidelberg (ville très jolie dans les environs), Kneipentour (tour des bistrots), sortie en boîte, repas interculturel (chacun prépare une spécialité de son pays et ça fait un maxi buffet dans une ambiance de folie), Karaoké, Rallye dans Karlsruhe (diverses épreuves à faire en équipe dans toute la ville), visite du campus, aprem sport, petit-déj bavarois (comprendre 1 bretzel, 1 saucisse blanche et une pinte de bière blanche), un barbeuk, etc…. Bref, tout est fait pour qu’on se sente bien, qu’on fasse connaissance et qu’on découvre la ville ainsi que la culture allemande. 

Tout ça pour pas très cher : les activités coutaient de 0 à 10€ (si on prenait tout, ça faisait 20€ : très raisonnable).

Autrement dit l'inté dans O-phase erasmus

Tous les ERASMUS (ou presque) devant la mairie  (saurez-vous me trouver?)

Pendant cette semaine trépidante, on a quand même dû passer un petit test d’allemand afin de nous répartir par niveau pour les 3 semaines de cours, intensives !!!

De ce point de vue là, les allemands ont une vision particulière du mot intensive, en effet, nous n’avions que 3h de cours par  jour l’après-midi (ce qui nous laissait largement le temps de récupérer quelques heures de sommeil de retard ou de décuver pour certains, ou de faire les devoirs, non?). Donc pendant 3 semaines, ça a été cours d’allemand, plus ou moins dynamiques et intéressants en fonction des profs (on en avait 4 différents, 2 supers et 2 moins bons, d’ailleurs y en a une que j’ai pas vue souvent…). 

Et le soir toujours diverses sorties comme les bars, le ciné, un resto, les bars du HaDiKo (l’alcool est presque gratuit)… Et le week-end, diverses sorties au programme : tour de la ville en vélo qui se poursuit en dégustation de chocolats chauds en terrasse avant de se terminer par un repas improvisé et un petit film (en allemand, s’il vous plait) dans ma turne, Oktoberfest pour certains (pensez à arriver très tôt (9h max) le matin si vous voulez avoir une chance de vider une masse (= 1L) de bière et de vous poser sous une tente). Prévoyez aussi le budget allant avec puisqu’ils ne servent que des masses et qu’elle coûte 9€ l’unité.

Enfin, nous avons passer notre test d’allemand (et récolté ainsi 4 crédits ECTS), fêté ça dans un bar plus qu’original et le dernier week-end avant la rentrée arrive. C’est l’heure de se retrouver pour visiter les différents bâtiments et de repérer nos salles de cours, histoire de ne pas ressembler à des étrangers lamentablement perdus dans ce nouveau monde le lendemain… Cette visite sympathique se termine en pancakes-party et loup-garous-party. Que de bonne ambiance, de fous rires et d’estomacs bien remplis… Et dire que certains ont repris les cours depuis 3 semaines, ont 2 ou 3 projets sur le dos et 35h de cours par semaine. ^^ 

Enfin arrive le dimanche, veille de rentrée, où nos 5 gourmandes se retrouvent à un concert avec dégustation de gâteaux allemands (non, non on n’est pas venues pour les gâteux voyons! :p) puis soirée au K1-Bar (pas cher mes coktails, pas cher !!!). Bref, la rentrée s’annonce bien :)

 

123
 
 

L'aventure commence à ... |
Notre coupe du Monde de Rug... |
voyage de noces de 2 ans a ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tourismemedicallebanon
| 3 voyageurs en Australie
| incasroots